Mots-clefs

,

Le chien que Nino n'avait pas

Le chien que Nino n’avait pas

Nino a un chien imaginaire. Ce chien est un compagnon, un ami de jeu, un complice. Evidemment, personne ne voit ce chien à part Nino. Un jour, Nino a un vrai chien. Ce jour-là, le chien que Nino n’a pas disparaît. Son vrai chien est doux, gentil, obéissant mais il ne comprend pas Nino, ne ressent pas les mêmes choses. Rassurez-vous, ce n’est pas si grave… parce que Nino s’est mis à penser au caribou… au caribou qu’il n’a pas… et au zèbre qu’il n’a jamais vu, et au crocodile du Nil, à la girafe, à l’ours et à beaucoup d’autres chiens, ceux de ses rêves…

Le chien que Nino n'avait pas

Le chien que Nino n’avait pas

En plus d’un univers graphique original qui fait la part belle à la nature, Edward Van De Vendel et Anton Van Hertbruggen nous offrent un livre sur le pouvoir de l’imaginaire, un véritable hymne à la rêverie.

Surtout ils nous rappellent que les enfants ont l’incroyable talent de basculer dans cet autre temps, cet autre lieu, cet autre tout court que les adultes s’interdisent peut-être un peu trop d’atteindre, l’imaginaire.

Le chien que Nino n’avait pas
Edward van de Vendel, Anton Van Hertbruggen
Didier Jeunesse, Août 2014, 16 €

Charline A.

Publicités