Étiquettes

Voilà une histoire « vieille comme le monde » et qui recommence chaque jour : un enfant rentre de l’école, et sur le chemin…

couverture_Romance

Toutes sortes d’histoires sont alors possibles. A l’infini. Et c’est ce que va nous démontrer ce livre. Tout est dans la forme, cette « romance » est autant écrite qu’illustrée, entre l’imagier et le roman, c’est un livre inclassable, un livre ovni !

Quelques phrases, une succession de mots en images pour les illustrer…. Et l’on continue, c’est le deuxième paragraphe : quelques phrases et les mots en image, reprenant l’histoire à son commencement et intégrant une image nouvelle, entre chaque interstice… Les observations de l’écolier sur le chemin (écolier qui est aussi le lecteur) amènent l’aventure : de menus incidents, des rencontres ; les brigands et la sorcière par exemple. Ah la sorcière ! Elle entre en scène et tout est bouleversé, le grand chambardement !

L’illustrateur (qui est aussi l’auteur, vous me suivez ?) prend alors toutes les libertés, s’éloigne du narrateur comme pour nous dire qu’avec le dessin tout est vraiment possible, au point que, bientôt tout semble lui échapper !

Et les enfants à chaque page pourront avec chaque image inventer encore leur histoire. Tant, tant, tant d’histoires possibles ! Il est fou, fou, fou ce livre !

Merveilleusement intelligent pour repousser les limites du récit, mais rassurez-vous, quoi qu’il advienne (car sous le léger se cache aussi les graves histoires du monde), on finit toujours par retrouver la maison…

Myriam C.

Romance
Blebolex
Albin Michel, 2013, 15€

Publicités