Des fleurs dans la ville… et dans les cheveux !

Mots-clefs

, ,

Avant les cheveux, faites plaisir à vos yeux,
regardez la bande annonce

Voilà cela me touche en plein coeur ! Me fait remonter au temps où, en promenade, je pouvais rester des minutes plus qu’entières à regarder un brin d’herbe poussé là, sur le trottoir, entre les rainures des plaques de bétons, ou ici, sur la descente de la gouttière d’un immeuble gris… au grand dam de mes parents… en pensant que c’était de la magie… et du bonheur !

Voici un album muet de mots mais très généreux! Une véritable ode à la vie!

couverture_Les fleurs de la villeUne petite fille au capuchon rouge se promène avec son papa dans une ville grise, croisant des gens pressés ou bousculés. De sa hauteur, ce qu’elle voit, ce sont les fleurs, qu’elle cueille une à une, quand il y en a là dans le béton, ici sur le mur… Et la nature s’invite dans la ville. Plantes et animaux sont colorés, eux. Et petit à petit, tout va être en couleur… par la vie, l’amour, la générosité de la petite fille.

L’illustration, avec ses plans variés, capte immédiatement l’oeil et donne sa force à l’album. Le découpage des images parfois en vignettes renforce les passages de l’histoire où les fleurs prennent le dessus. À d’autre moment, c’est l’oiseau qui est en gros plan. Et toujours, la main de la petite fille dans celle de son papa, le câlin ou le baiser à la maman, en grand et en couleur !

Le nécessaire réenchantement du monde ! Voici un album où poésie et écologie sont élevées comme seules voies possibles pour retrouver un monde en empathie et en harmonie. Habiter poétiquement le monde

Triple lauréat d’un prix de poésie pour enfants réputé en Amérique du Nord, The Lion and the Unicorn Award for Excellence in North American Children’s Poetry, Jon Arno Lawson a publié de nombreux livres pour enfants et adultes. Il vit à Toronto avec sa femme et ses trois enfants. Ce dernier album a été sélectionné parmi les plus beaux livres jeunesse de l’année par The New-York Times.

De ce côté de l’Atlantique, cela me rappelle l’artiste des « Fleurs de bitume » vue à Nantes et dans Silence ça pousse ! l’émission de France 5. Elle nomme les plantes qui poussent dans les villes, écrit leur nom sur le béton et raconte des histoires dans la rue… pour changer le regard des gens…

livre_Les fleurs de la villeLes fleurs de la ville
Jon Arno Lawson, Sydney Smith
Sarbacane, avril 2015, 13.90€

Laura F.

Publicités

1 réflexion à propos de “ Des fleurs dans la ville… et dans les cheveux ! ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s