Mots-clefs

, ,

Quelle ne fut pas ma surprise à l’écoute du cd !!!!!! J’ai écouté et réécouté mille fois ce texte et ces musiques il y a 30 ans ! Le petit ménestrel, éditeur de talent, et un autre avant lui (je vous le dirais quand j’aurais mis la main sur ma cassette !) avaient publié ce conte dans les années 80.

Je vous livre ma surprise et mon plaisir à le réécouter (en faisant la part des choses bien sûr…). La qualité est indubitable et tangible. Le CD est remarquablement accompagné d’un livre à la facture belle et délicate. De toute beauté !! 🙂

L’histoire est inchangée : le roi Soleil voit sa fille dépérir de mélancolie et d’ennui… Cherchant à faire son bonheur, il pense à lui trouver un mari…! Voici qu’il invite quatre princes tous plus beaux et bon parti les uns que les autres. Elle passera une journée avec le prince Pêcher, le prince Cerise, le prince Érable et le prince Sapin… et se retrouvera désemparée devant cet embarras du choix… Tout est nécessaire à son bonheur : la jeunesse du printemps, la force de l’été, la sage douceur de l’automne et le calme puissant de l’hiver. C’est alors que naquirent les quatre saisons de la Terre.

Ce conte étiologique sur les saisons, est enchanteur, tant par le récit que par les sublimes peinture d’Aurélia Fronty. Les voix de la narratrice, Delphine Seyrig, comme celles des princes, sont fines et intelligibles, de bonne diction. Un épilogue, qui n’a pas été transcrit dans l’album, fait le parallèle entre les saisons et les âges de la vie. La musique de Vivaldi qui ponctue joliment les épisodes est jouée ensuite intégralement par un orchestre qui n’est étrangement pas nommé. A écouter et lire seul dès 8 ans ou en famille sans se lasser.

Et pour un plaisir nostalgique, la belle jaquette Vinyle du Petit Ménestrel ! 😉

Les quatre saisons
raconté par Delphine Seyrig, écrit par Claire Frédéric, musique Antonio Vivaldi,
illustrations d’Aurélie Fronty
Gautier-Languereau, octobre 2016, 22€90

Laura F.

Publicités