Étiquettes

, ,

Pénélope ne parle jamais. Non qu’elle ne sache pas, simplement elle n’a pas envie. Ce qu’elle aime, c’est écouter. Elle aime écouter. Elle préfère le silence. Dans ce monde frénétique, cette position reste incomprise… et pourtant tellement positive pour la construction de soi !

Des bruits de la ville tout le jour, des voix de gens partout tout le temps, le son de la télé la nuit… Faut-il toujours parler pour exister dans ce monde ? C’est ce que l’on croit, toujours se faire entendre pour être. Faux-semblant et paraître, derrière cela, les sensibles se battent pour vivre.

Pénélope, elle, ne sait pas ce qu’elle fera plus grande, quand d’autres enfants disent champion de foot, chanteur d’opéra ou primeur ! On la moque, on la traite de « retardée »…

Même si la ville peut offrir des possibilités, elle est aussi la place de discriminations ou de violences quotidiennes. Pourquoi bouscule-t-on Pénélope ? Pour sa différence… tant d’agressivités et c’est la confusion en elle… Pénélope trouve le calme à la campagne, écoute les sons des cours d’eau, les histoires des pêcheurs… Et si elle faisait le tour du monde, de rivière en rivière ?

Pénélope ne parle pas est un bel album, sensible et délicat. Sans mot de trop, réservé, le texte à la portée des petits, se mêle à l’illustration subtile de Rocio Arava qui fait varier la couleur et la taille des personnages en fonction de l’action. À la manière des découpages, le paysage se déploie tel un puzzle à reconstruire. Comme pour appuyer le propos. C’est doux et délicat. L’éditeur suisse Notari publie ici le premier album en français de cette célèbre illustratrice espagnole et nous le remercions de nous l’avoir fait découvrir.

Car c’est un livre qui sensibilise les petits comme les grands à cette période de construction de la personnalité, à la reconnaissance et au respect de celle-ci par les autres. Afin que dans le développement de l’identité, l’enfant sache où est sa place, en s’acceptant et en se faisant accepter, loin du modèle des autres et sans pression sociétale.

Un album sensible où les émotions sont dites avec retenue et finesse et dont le sujet, l’hypersensibilité, est rare dans la littérature de jeunesse.

Découvrez toute sa douceur dans le Booktrailer de l’album.

Pénélope ne parle pas
texte de Luca Tortolini
illustrations de Rocío Araya
éditions Notari, avril 2017, 18€

Laura F.