Étiquettes

Longtemps, j’ai rêvé de mon île, traduit de l’anglais « Beyond the bright sea » Que de beaux titres… qui donnent envie ! L’écrin bleuté scintillant invite à plonger dans l’univers intrigant que propose Lauren Wolk… Et la surprise est au rendez-vous… Un joli bijou !

« Ici, dans ce lieu de pureté et de beauté, parmi les gens que j’avais toujours connus, je ne savais pas quelle était ma place. C’était cela, ai-je compris, qui était triste… »

Années 20. Archipel Elizabeth, Massachussetts. Corneille a 12 ans. Depuis son arrivée sur l’île Cuttyhunk, elle vit avec Osh, l’homme qui l’a recueillie et élevée. Sa vie est rythmée par la nature : se nourrir de la pêche, s’occuper des bêtes ou du potager… Avec sérieux, elle étudie les leçons que lui enseigne leur voisine Miss Maggie.

Seulement, Corneille est à l’âge où l’on se pose beaucoup de questions, où l’on cherche sa place. Il faut dire que Corneille a cet âge et elle a surtout une immense inconnue dans sa vie : abandonnée à la naissance, apportée par les flots de l’océan dans un radeau à la dérive, elle ne connaît ni mère ni père ni famille.

Alors le jour où Corneille pose la question, c’est un raz-de-marée pour son entourage, un tsunami dans les cœurs, et chacun fait du mieux qu’il peut pour aider la jeune fille dans sa quête : une pierre précieuse, un message codé trouvé dans son berceau de fortune, une autre île mystérieuse au loin… la recherche s’annonce complexe, mais le manque est grand ! Corneille est téméraire et perspicace, elle saura déjouer les mauvais tours et suivre le bon chemin…

« Tu sais, parfois, mieux vaut se laisser trouver… »

Roman historique très documenté, la part belle est faite au travail sur les personnages qui sont très attachants. Longtemps j’ai rêvé de mon île fait partie de ces livres que l’on ne veut pas poser, sous aucun prétexte ! Ce qui est notable également, c’est l’atmosphère qui s’en dégage. C’est intime, poétique et chaleureux… ce qui rend l’histoire totalement passionnante ! Lauren Wolk est une romancière classique au style travaillé, plusieurs fois récompensée. Longtemps, j’ai rêvé de mon île est son second roman, aussi émouvant et magnifique que le premier La combe aux loups, paru l’an passé à L’école des loisirs, qui offrait un récit contre le mensonge et les préjugés au sein d’une bourgade américaine, lors de la seconde guerre mondiale.

Non sans rappeler un certain Royaume de Kensuké, de Michael Morpurgo, Longtemps j’ai rêvé de mon île fera date dans la littérature de jeunesse comme une très belle quête initiatique. Je vous invite vivement à dévorer ces 300 pages de mystères et de bonheurs !

Laura F.

Longtemps, j’ai rêvé de mon île
Lauren Wolk
Traduit de l’anglais par Marie-Anne de Béru
L’école des loisirs (Médium), janvier 2019, 16€50

Publicités