Étiquettes

couverture_La vie de château

Les parents de Violette sont morts. Elle ne peut pas habiter toute seule, elle n’est qu’en CM1. L’assistante sociale qui s’occupe d’elle lui a dit que maintenant elle irait habiter chez son oncle, le frère de sa mère. Elle ne l’a pas vu depuis six ou sept ans mais elle s’en souvient très bien : il était vieux, gros et il puait. Quand elle arrive à Versailles, elle découvre que Régis-le-puant n’a pas changé et que sa maison est aussi horrible que lui.
Violette est sûre d’une chose : elle ne peut pas vivre ici. 

Un petit roman touchant et drôle à la fois pour aborder un sujet difficile.

La vie de château Tome 1 : Violette et Régis
Clémence Madeleine-Perdrillat, Nathaniel H’Limi
L’Ecole des loisirs, Février 2021, 11 € 

Elodie M.

couverture_La capucine

XIXème siècle, Louise, l’héroïne de cette histoire est employée à Bobigny chez un maraicher. Logée, mal nourrie, elle est toutefois bien dégourdie et a des idées modernes pour l’époque. Grâce aux rencontres aux Halles où elle se rend pour vendre la récolte, l’entraide entre « gens de maison » et aux dons de voyance de Bernadette qui parle aux esprits, activité fort prisée de l’oisive bourgeoisie, Louise va pouvoir retrouver sa mère.

illustration_Trilogie Marie Desplechin

Ce roman au langage soutenu, et au vocabulaire riche, nous plonge au cœur de Paris et ses faubourgs. Zola et Balzac ne sont pas loin, l’âme de Victor Hugo vient même s’installer un temps chez Bernadette… Un bon moyen pour découvrir cette époque, l’émergence des idées socialistes, les débuts des luttes féministes.

A compléter pour les curieux par « Satin grenadine » et « Séraphine » deux autres romans de la série « Les filles du siècle », où l’on retrouve des jeunes filles courageuses, issues de milieux différents.

La capucine
Marie Desplechin
Ecole des Loisirs, octobre 2020, 15€

Frédérique O