Étiquettes

couverture_Emile fait un Emile

Comme une mise en abyme, ce nouvel album d’Émile intègre une série de dessins qu’ Émile a lui-même réalisés.

Ainsi, on se promène dans l’histoire écrite et dessinée par Émile, à hauteur d’enfant, une histoire qui raconte sa rencontre avec un loup féroce qui ne l’effraie pas (bien sûr, c’est Émile le plus fort, il n’a jamais peur de rien !). Pour échapper au loup, le petit garçon prend une « fusée du ciel parce que comme ça il peut voler dans le ciel ». Rapidement, le loup le rejoint en « helicopt…helicopt… , en hélicoptère du ciel», nom qui lui est visiblement imprononçable ou trop difficile à écrire. Vincent Cuvellier et Ronan Badel sont toujours au plus proche de l’enfant, accentuant par effet humoristique le moindre de leurs « travers » !

Les deux compères retournent sur la planète terre pour se balader en forêt et rencontrent des méchants. Mais, évidemment, Émile et le loup n’ont pas peur des méchants, d’ailleurs ils les tuent tous ! Les dessins naïfs et drôles des méchants nus et poilus, mi-animaux, mi-humains, sont assez bien vus ! Une fois tous les méchants de la planète bien tués, Émile rentre «en loup » parce qu’ils ne savent plus où ils ont garé l’hélicoptère. A la fin de l’album, Émile offre l’histoire à sa maman, parce qu’Émile, au fond, c’est quand même un tendre!

Toujours décalé, toujours juste dans le regard porté sur les manières d’être des enfants, ce nouvel album demeure fidèle à l’état d’esprit de la série des Émile. L’intégration des dessins dans l’histoire renouvelle la forme et est plutôt originale, quant bien même le langage est plutôt maltraité (mes oreilles saignent !). Autre bémol, les enfants saisiront-ils les références et le second degré face aux dessins qu’ils peuvent eux-mêmes produire ? Pas sûr…

Emile fait un Emile
Vincent Cuvelier et Ronan Badel
Gallimard Jeunesse Giboulée, septembre 2021, 6€

Emilie H.