Étiquettes

, ,

« Sous neige, mort se cache »

Le jeune Cendre a été laissé par ses parents au village des Fira, forteresse encerclée par des neiges éternelles où rôdent de dangereux épieurs, gringoleurs et autres léviathans. Accusé d’être un « tisseur de chansons » qui pourrait attirer les monstres, il vit en paria, élevé par Tobu le yeti farouche qui essaie tant bien que mal d’en faire un guerrier.

Seuls quelques traîneaux de valeureux éclaireurs sillonnent l’immensité blanche pour ravitailler les forteresses isolées. Parmi eux, le Frostheart à l’équipage courageux, mené par Nuk sa capitaine morse. Cendre embarque sur le Frostheart pour s’éloigner des villageois suspicieux, mais aussi pour partir en quête de la mythique Solstice, cité des Tisseurs de chansons, où il espère retrouver ses parents –guidé par les paroles de la berceuse qu’ils lui ont léguée.

Ses atouts : sa candeur et son ouverture d’esprit, son talent pour se faire des amis, sa loyauté, et ses chansons qui le relient au monde invisible. Avec le vaillant équipage du traîneau, il affronte de dangereuses créatures du froid, des traîtres, et les spectres convoitant le puissant cœur-de-givre du Frostheart. J’ai hâte de voir paraître le troisième et dernier tome de la série !

Beau roman d’aventure et d’amitié dans un univers glacial et magique. L’écriture est fluide et accessible. Le début du roman est soigné, pour que les jeunes lecteurs s’y retrouvent bien (à partir de 9 ans), puis l’intrigue s’épaissit. L’auteur agrémente son texte de dynamiques illustrations en noir et blanc, de style BD.

Frostheart, t1 Le chant des monstres et t2 La menace des spectres
Jamie Littler
traduit de l’anglais par Nathalie Bru
Nathan, avril 2021, 15€95 et septembre 2021, 16€95

Aline G.