Étiquettes

,

Il était une fois… un roi et une reine qui ne pouvaient pas avoir d’enfants. L’inventrice royale d’un côté, la sorcière de l’autre vont mettre en œuvre leurs talents pour fabriquer chacune un enfant.
Bien entendu, la magie et l’aventure ne sont pas loin, et le matin où le petit robot oublie de réveiller sa bûche de sœur avec la formule magique, que va-il se passer ?… Il va devoir aller affronter le monde pour la ramener à la maison. Puis, elle prendra le relais lorsque son frère robot sera épuisé.
Un conte où le lecteur a toute sa place pour imaginer les épreuves surmontées par les protagonistes, des illustrations très lisibles, une mise en page très originale qui met en valeur l’histoire. Une réussite !
Dès 5 ans.

Le petit robot de bois et la princesse Bûche,
Tom Gauld,
Ecole des Loisirs, Septembre 2021, 14€

Il était une fois… ça fonctionne aussi en bande dessinée !
Où l’on retrouve Baba Yaga, des pommes d’or, des épreuves, un monstre ou deux, une princesse, un fonds qui peut sembler classique… Cependant, la modernité avec laquelle l’auteur réécrit le conte, l’énergie et le talent graphiques qui l’accompagnent en font un ensemble très réussi, à mettre entre toutes les mains.
Dès 8-9 ans.

La princesse guerrière,
Alexander Utkin,
Gallimard, août 2021, 21€

Frédérique O.