Le meilleur du moment ! “Promenons nous dans les bois…”

Étiquettes

Deux albums

couverture_Histoire du pommier qui rêvait d'être un sapinAlbum à la manière d’un conte. Un pommier dans une forêt de sapins, les envie de leur sort. Les illustrations contrebalancent le texte, montrant que les sapins ne sont finalement pas si bien lotis, puisque là où le pommier voit une promesse d’évasion, nous constatons qu’on décime la forêt à l’approche de Noël. Une histoire poétique qui illustre joliment le cycle de vie du pommier et donne à réfléchir sur l’impact de nos actes sur la nature. Dès 5 ans

Émilie L.

Histoire du pommier qui rêvait d’être un sapin
Joanie Desgagné et Juliette Barbanègre
Seuil jeunesse, octobre 2018, 13€50

couverture_Pompon dans la grande villeTandis qu’après un pique nique la famille fait la sieste, Pompon part à l’aventure ! Il traverse la forêt jusqu’à une grande maison vide où il va être saisi d’une grande peur qui va le ramener dans une fuite éperdue jusqu’à sa famille qui n’a rien vu. Livre grand format, quel bonheur pour le petit lecteur qui observe les images de voir avant Pompon ce qui le menace et de découvrir au fil des illustrations des allusions à des histoires célèbres. Dès 5 ans.

Marie-Claude B.

Pompon Ours dans les bois
Benjamin Chaud
Hélium, février 2018, 15€90

Une bande-dessinée

couverture_lison a la campagneQuinze saynètes où la petite enfant des villes découvre la campagne avec curiosité : ses bruits, ses odeurs, son univers végétal et animal. Tantôt charmée, tantôt embêtée par ce nouveau monde, Lison l’interprète avec une logique enfantine adorable de naïveté. Drôle et fantasque. Accessible dès 6 ans.

Gabriel R.

Lison à la campagne
André Bouchard
Seuil jeunesse, avril 2018, 12€50

Un documentaire

couverture_arbresCe magnifique documentaire est organisé en grandes planches thématiques et aborde de nombreux sujets : botanique, records, symbolique, usages, etc. Les textes sont certes scientifiques mais très fluides, et les illustrations sont précises, drôles et colorées… Un livre coup de cœur qui remet l’arbre au centre ! Dès 7 ans.

Morgane L.

Arbres
Socha Piotr
La Martinière jeunesse, octobre 2018, 23€

Un roman

couverture_ma fugue dans les arbresDeux enfants, un « Nours » qui fait office de nounou, un père très peu présent rigide à l’extrême, détestant les arbres, et une mère dont on devine qu’elle a disparu. On découvre cette famille grâce à Albertine (Tine), 10 ans qui monte une expédition contre les légumes qu’elle déteste. Elle entraîne son petit frère dans l’aventure, pour un lâcher de limaces en règle. Pour son 11ème anniversaire elle demande une balançoire, accrochée à un arbre, sacrilège ! Cela déclenchera un cataclysme familial et Tine part se réfugier dans les arbres, à la manière du baron perché. Une histoire forte sur le deuil, l’absence de parole, et comment renouer le lien. Personnages sensibles, attachants, bien analysés. À partir de 9/10 ans

Frédérique O.

Ma fugue dans les arbres
Alexandre Chardin
Magnard Jeunesse, janvier 2019, 12€90

Publicités

Plantes vagabondes… ou le retour à la nature vraie !

Étiquettes

, ,

Émilie Vast nous enchante une nouvelle fois ! Entre ouvrage documentaire et livre d’art, elle nous invite à voyager avec ses Plantes vagabondes dans les petits mondes des végétaux et des animaux. Un pur bonheur et un bon bol d’air… frais !

 

Les plantes vagabondes n’ont pas bonne presse : on les appelle mauvaises herbes, fleurs sauvages, et elles sont trop souvent interdites de culture ! Voici donc le bienvenu livre Plantes vagabondes pour prendre la défense de cet essentiel brassage de graines planétaire !

Émilie Vast a choisi de nous raconter d’abord l’histoire de quelques-unes de ces plantes  que nous retrouvons aujourd’hui dans nos jardins et dans les friches : le duveteux pissenlit, le fraisier rampant, la violette sauteuse ou encore le nénuphar nageur… « Quatorze voyages de végétaux à la conquête du monde ! « 

Et pour transporter le lecteur, qui une fourmi, qui une abeille, ou encore un oiseau invite à la découverte de la plante, depuis son début, la graine, jusqu’à son épanouissement. Des planches finement dessinées, presque comme une bande-dessinée, raconte la vie du végétal, avec des mots simples et poétiques. Émilie Vast magnifie la botanique, l’embellit, la sublime ! Un livre merveilleux accessible dès 4 ans.

 

« Je suis Pissenlit.
Ce disque jaune que je tends vers le ciel ,
c’est ma fleur, ou plutôt, si tu regardes de
plus près, mes fleurs. Si petites, si serrées,
les unes contres les autres, elles attendent
la venue des insectes. »

 

La médiathèque de Corbas a reçu cette année l’autrice pour des interventions
scolaires et une exposition… tout simplement géniales ! Vidéo !

Laura F.

Plantes vagabondes
Émilie Vast
MeMo, avril 2018, 17€

Le meilleur du moment ! Même pas peur !

Étiquettes

Trois albums

couverture_l'homme qui faisait peur aux oiseauxC’est le jour où les enfants de l’école vont découvrir les métiers de leurs parents. Mathias est un jeune garçon qui n’a pas de papa. c’est Jonas, le voisin, qui se charge de lui faire découvrir son travail dans un aéroport. Est-il contrôleur aérien ? Pilote d’avion? Non, Jonas doit dégager les pistes d’avion, éloigner les oiseaux qui peuvent être dangereux. Album aux couleurs douces de l’aube qui se lève sur la journée de travail de nos deux personnages. Découverte « sympathique » d’un métier atypique. Histoire à la fois drôle et touchante racontée avec délicatesse. Pour petits et grands, à lire absolument muni de votre gilet jaune d’effaroucheur !
Souhila E.

L’homme qui faisait peur aux oiseaux
Sylvie Neeman et Pierre Pratt
La joie de lire, avril 2018, 12€90

couverture_cache cache cauchemarsUne petite fille refuse de s’endormir terrorisée par les monstres qui peuplent la maison. Son frère exaspéré, l’entraîne de pièces en pièces pour lui prouver que dans chaque pièce il n’y a aucun monstre. Mais pour la petite fille et le lecteur ils sont bien là ! Les illustrations en photomontage créent une ambiance étrange et inquiétante digne du « pire cauchemar » !

Isabelle G.

Cache-cache cauchemars
Jean Lecointre
Thierry Magnier, octobre 2018, 16€80

 

couverture_un ours a la merUn jeune matelot regarde à travers le hublot de son bateau, sans pouvoir lui venir en aide, son compagnon, un ours plongé dans les flots d’une mer déchaînée. On frissonne alors pour la vie de Nounours… Ses dernières heures semblent être arrivées. Mais… Cet album pétri de tendresse, qui ménage un suspense très bien dosé et offre une chute qui ravira les petits et les grands, est aussi admirablement servi par les illustrations tout en douceur d’Hervé Pinel. Dès 3 ans.

Karine C.

Un ours à la mer !
Christine Schneider et Hervé Pinel
Seuil Jeunesse, janvier 2019, 13€50

Une bande-dessinée

couverture_sorceline t1En stage de fantasticologie, de jeunes apprentis sur l’île de Vorn sont en compétition. Un seul d’entre eux deviendra l’apprenti du professeur Archibald Balzar cryptozoologue (étude des animaux légendaires) et de sa collaboratrice. Sorceline et ses compagnons feront face à d’étranges disparitions et mèneront l’enquête. Qui est le responsable ? Belles illustrations et personnages attachants. BD fantastique qui renouvelle le genre. Dès 10 ans.

Chantal B.

Sorceline, Tome 1, Un jour je serai fantasticologue
Sylvia Douyé et Paola Antista
Vents d’Ouest, mars 2018, 10€95

Quand la nature s’exprime…

Étiquettes

,

Après sa série de science – fiction Animorphs en cinq tomes (2012), puis Le seul et unique Ivan (2015) et enfin Skiddy mon ami imaginaire (2017), Katherine Applegate revient à nouveau avec un très beau roman L’arbre à souhaits. Comme dans ces précédents récits, on retrouve l’originalité du narrateur, puisque l’histoire est racontée du point de vue d’un arbre. Âgé de 216 cernes, celui–ci se prénomme Rouge car il donne l’impression d’être en feu en octobre.

Une tradition veut que chaque année, le 1er mai, les habitants du quartier se déplacent pour décorer ce chêne d’Amérique, de bouts de papier, d’étiquettes, de morceaux de tissu où sont inscrits tous types de souhaits.

Néanmoins, Rouge n’est pas seulement un arbre à souhaits, c’est également le refuge de tout un tas d’animaux tels que bébés chouettes, opposums, ratons laveurs et corneilles qui dorment dans les creux de cet arbre et qui communique avec lui. En effet, dès le début de la lecture, on apprend que les arbres ont un secret, ils sont capables de parler. Mais ils ne peuvent pas utiliser la parole devant les humains sous peine de voir leur secret dévoilé au grand jour.

Situé près en face de deux petites maisons, une verte et une bleue, Rouge va voir le quotidien de sa petite ville tranquille rapidement perturbé par l’arrivée d’une famille qui emménage dans la petite maison verte. Elle vient de loin et parle une autre langue. Dans cette famille, il y a Samar, une jeune fille âgée d’une dizaine d’années qui a pris l’habitude de venir toutes les nuits au pied de Rouge pour méditer.

Mais très vite, un malaise s’installe entre les habitants de la ville et l’arrivée de ces nouveaux résidents. D’abord, on lance sur leur maison, des œufs crus. Puis, une voiture remplie d’hommes criera « Dehors musulmans ! », jusqu’au jour où quelqu’un va graver « Dégagez » sur le tronc de Rouge. Pour Fransceca, la propriétaire de l’arbre et des deux maisons, s’en est trop. Elle va décider d’abattre cet arbre à souhaits, qui selon elle, lui cause trop de problèmes.

Samar a malgré tout le temps de formuler un souhait, celui de se faire un ami. Il s’agit de Steven, le garçon qui habite dans la maison bleue d’en face. Avant de se faire abattre, Rouge va alors tenter de lui venir en aide. Il va imaginer plusieurs plans, épaulé par sa fidèle amie Bongo la corneille et les autres animaux pour réaliser le vœu de la jeune fille.

L’Arbre à souhaits est un roman très touchant avec de très belles illustrations. C’est une ode à la faune et la flore. La perception de Rouge et des animaux par rapport aux humains est à la fois très drôle mais aussi très innocente. Plusieurs thèmes sont abordés avec finesse dans le récit : la différence, l’immigration et l’environnement. Malgré la gravité des sujets, l’histoire reste toujours optimiste sur l’avenir. Après avoir lu ce roman, vous ne regarderez plus les arbres de la même façon. Une lecture de printemps à faire à n’importe quelle saison !

Pauline B.

L’Arbre à souhaits
Katherine Applegate
Bayard jeunesse, octobre 2018, 12€90

Le meilleur du moment ! Découvrir autrement… changez de points de vue !

Deux documentaires

couverture_Quand le foot rencontre l'histoireUn documentaire qui apporte un point de vue original sur le football : un voyage dans le temps pour découvrir 10 évènements footballistiques qui ont marqué le 20ème siècle. Chaque double-page reflète plus largement les bouleversements sociétaux de notre Grande histoire. Une autre façon d’aborder le foot !

Sandra B.

Quand le foot rencontre l’histoire
Jean-Michel Bilioud et Fagostudio
Gulfstream (Doc’mania), mai 2018, 15€

couverture_JungleUne plongée aussi fascinante que poétique dans les profondeurs de la jungle. On entre littéralement dans la jungle et on passe une journée avec les animaux, la végétation luxuriante. Le texte est d’une grande poésie et nous fait pénétrer à pas feutrés dans ce monde fascinant ! À la fois documentaire et album. Les illustrations sont à couper le souffle !

Chantal D.

Jungle
Helen Borten
La Martinière jeunesse, septembre 2018, 14€90

Un conte

couverture_Contes d'OrientLire l’Orient autrement : Jihad Darwiche nous raconte dix contes d’Orient superbement illustrés par des illustrations découpées au laser. Chaque conte commence par une parole de sagesse. Un beau recueil que les enfants apprécieront dès 8-9 ans.

Eve D.

Contes d’Orient
Jihad Darwiche et Catherine Louis
Saltimbanque éditions, octobre 2018, 21€

Deux albums

couverture_La vérité sur les grands parentsOn dit que les grands-parents sont… Lents ? Maladroits ? Pas drôles ? Mais les illustrations, elles, nous prouvent tout le contraire! Un livre qui démonte les idées reçues ! Un album décalé, tonique, joyeux, farfelu, plein d’une énergie folle. À partir de 4 ans et toutes générations confondues!

Élisabeth N.

La vérité sur les grands-parents
Elina Ellis
L’école des loisirs, février 2019, 13€50

couverture_ImagineImagine , c’est le regard que l’on porte sur l’autre sans le connaitre. Observer, s’interroger, s’intéresser. Ce livre avec des rabats met en scène des personnages croisés par une petite fille dans le métro. Des illustrations graphiques avec des couleurs pêchues pour mettre une claque aux préjugés.

Marion.

Imagine
Liuna Virardi
L’Agrume, novembre 2018, 18€

 

Vous connaissez peut-être une ville qui s’appele Garbo ?

Étiquettes

Loin de Garbo, un livre-CD magnifique, mais surtout un petit bonheur à partager. Il faut absolument écouter le CD en tournant les pages de l’album pour suivre avec ses yeux, ses oreilles et son cœur bien ouverts, l’émouvante histoire de Darius et Greta.

Sur l’unique place de Garbo, Greta épouse Darius. On chante, on danse, on s’amuse, on rit pour célébrer l’union du tailleur et de la couturière. Les jeunes mariés s’installent chez Raskine, l’oncle aux doigts racines affublé d’un grand manteau de laine « aussi lourd que la mémoire des hommes ». La vie s’écoule, paisible, au son des chants et des mélodies tsiganes chez le vieux Zingaro et bientôt naît Milo. Mais un jour arrivent des hommes-corbeaux. Le silence envahit tout, il faut fuir. Commence alors le long périple de l’exil …

Le texte ciselé et musical de Sigrid Baffert, glissant subtilement par touches poétiques des pistes de réflexion (la clé de sol devient la clé du sol), la musique métissée d’Alexis Ciesla porteuse des mémoires russe et tsigane, le petit grain de folie des images de Nathalie Fortier et l’interprétation enjouée du Collectif de L’Autre Moitié font de ce livre-CD un ouvrage universel et hors du commun pour évoquer l’exil et la transmission. Tout comme le doudou de Raskine, présent sous la forme de l‘ours dès les premières pages de l’ouvrage, chaque lecteur trouvera dans cet ouvrage le petit fil de sa propre histoire à détricoter.

Un livre fin, touchant, pétillant … et indispensable par les temps qui courent !

Loin de Garbo s’est vu décerné les Prix Charles Cros et Lire Dans le Noir – France Culture au Salon du Livre de Paris : https://www.facebook.com/collectifdelautremoitie

Loin de Garbo est aussi un spectacle extraordinaire, ne le loupez pas, surveillez sa programmation. Le Collectif de l’Autre Moitié est basé à Saint-Priest et nous en sommes fière, la médiathèque a accueilli une petite forme du spectacle fin mars qui a réjoui petits et grands.

Chantal D.

Loin de Garbo
Sigrid Baffert et Nathalie Fortier
Alexis Ciesla (compositeur)
Le Collectif de l’Autre Moitié (interprète)
Jean-Pierre Darroussin (narrateur)
Éditions des Braques, 2018, 23€

Le meilleur du moment ! Prendre soin des autres !

Quatre albums

couverture_cache-toi ArsèneArsène connaît la musique : quand on sonne à la porte, il file se cacher aux toilettes. Car Arsène est un rat et les gens n’aiment pas les rats. Pourtant, depuis que Jean le pianiste l’a recueilli, il est très heureux avec lui. Album sur l’acceptation des autres et l’accueil de tous, une très belle histoire drôle et sensible.

Laura F.

Cache-toi Arsène!
Ronan Badel
Sarbacane, novembre 2018, 14€90

couverture_PullAlbum poignant sur l’abandon et la reconstruction qui met en scène un chien nommé Pull au milieu d’une communauté d’animaux livrés à eux-mêmes. Après un déni d’abandon, Pull, aidé de ces nouveaux amis, reprend du poil de la bête. Chaque tranche de vie ponctuée par des photos montre avec douceur et tendresse la force de l’amitié.

Stéphanie G.

Pull
Claire Lebourg
Memo, janvier 2019,16 €

couverture_Fuis, tigre !À cause d’un incendie, tigre fuit son domaine. Sa course effrénée le mène aux abords d’une ville. Mais comment faire pour survivre tout en refoulant son instinct sauvage ? Se faire tout petit comme une peluche ? Sélectionné pour le Prix UNICEF de la littérature jeunesse catégorie 6-8 ans. Un thème fort servi par un texte engagé et porteur d’un message de tolérance.

Chantal B.

Fuis tigre !
David Gauthier et Gaëtan Dorémus
Seuil Jeunesse, octobre 2018, 14€50

couverture_Les caillouxDes cailloux pour blesser, des cailloux pour construire, des cailloux pour se rencontrer …
Les cailloux est un joli album sans parole et au dessin minimaliste mais très expressif. Deux personnages jettent des cailloux sur un troisième qui s’en servira pour construire une maison avec l’aide d’un quatrième qui viendra lui prêter main-forte. Puis ces cailloux serviront ensuite à tracer un chemin entre les deux groupes. Même sans texte, l’histoire nous en dit long sur les relations entre les Hommes, leurs difficultés et leurs surprises et comment chacun peut les surmonter. Dès 3 ans.

Françoise F.

Les cailloux
Eléa Dos Santos
Chandeigne, octobre 2018, 12€90

Deux documentaires

couverture_Rue des quatre ventsInvitation au voyage ! En treize étapes dans le temps de 1890 à 2018, le lecteur voit évoluer la rue des quatre-vents : elle grandit, se développe, change, en fonction des arrivées, créant une ville aux visages multiples. Un concept intéressant et concret pour aborder les histoires d’immigration, d’exil et d’accueil. Dès 8 ans.

Christine L.

Rue des quatre vents, au fil des migrations
Jessie Magana et Magali Attiogbe
Éditions des Élephants, septembre 2018, 16€50

couverture_Pourquoi vivre ensemble c'est chouetteEn dix questions concrètes, ce petit documentaire fait réfléchir sur les conditions de la vie en société. Les lois, la violence, la différence… sont abordées de manière simple et efficace, avec des pistes de réflexion, des illustrations rigolotes et quelques activités à tester. Bien présenté et dynamique, c’est un excellent outil de débat pour les enfants !

Morgane L.

Pourquoi vivre ensemble c’est chouette
Stéphanie Duval et Marie de Monti
Gulf stream (1, 2, 3, Partez !), septembre 2018, 5€90

Ma valise, elle s’appelle Germaine

Étiquettes

« Ma valise, elle s’appelle Germaine
Moi, les objets, je les baptise
Allons où le destin nous mène
Germaine, allons à notre guise… « 

Un refrain qui trotte dans la tête, une jolie poésie, un doux dessin… C’est l’album musical à glisser entre toutes les mains … et dans la valise !

Germaine, la petite valise née en Chine, se déplace au gré des envies de son propriétaire. Au croisement des chemins, elle fait connaissance avec un panda, un poulet, un chien de douanier, puis une petite famille de gorilles. Chacun trouve son bonheur au sein de sa douceur et son accueil chaleureux.

Voici la chanson « Germaine » de Thomas Fersen, mise en lumière par les illustrations douces et charmantes de Marianne Ratier. L’artiste a utilisé une palette de teintes délicates, très poétique tout comme les mots tendres du chanteur. « Conteur des champs, médodiste des villes », Thomas Fersen nous émeut avec son répertoire très personnel et original. Son texte écrit en rimes donne beaucoup de légèreté et de douceur au voyage.

Des qualités qui sont reprises en écho par le dessin pastel. Au fil des pages, un joli feuillage de bambous apparaît par touche ou remplit la double page et laisse découvrir les personnages de l’histoire. Des illustrations douces en harmonie de gris, un feuillage vert, pour une ambiance zen !

Dans cet album, on aime les images oui, on aime aussi cette jolie invitation, cette petite régression vers l’enfance : un transfert affectif pour rester zen en donner un petit nom à ses objets, les personnifier pour vivre un joli voyage ou une aventure légère ! Alors oui, j’ai un sac à dos qui s’appelle Jean-Michel, un plaid Lolotte et une dame panda Frisquette. Et depuis longtemps, ce sont de sympathiques compagnons !

Alors allez-y partez sur des chemins imaginaires avec votre « doudou » et partagez ce livre avec les petits lecteurs ! Vous ne serez pas déçu de ce lâcher-prise !

Laura F.

Ma valise, elle s’appelle Germaine
Thomas Fersen et Marianne Ratier
Marmaille & Compagnie, novembre 2018, 16€

 

Le meilleur du moment ! Les enfants, anges ou chenapans !

Un roman

couverture_Les enfants parfaitsComment différencier un enfant de son double, parfait ? Quelques pages suffisent pour plonger le lecteur dans l’instabilité de l’univers fantastique et se jouer de la réalité. L’atmosphère se fait oppressante au fil du texte. Pari réussi : on ne sait plus qui/que croire. À partir de 9 ans

Alice-Anne M.

Les enfants parfaits
Mariannick Bellot
Thierry Magnier (Petit poche), janvier 2019 3€90

Deux bandes dessinées

couverture_Gérald et PeggyGérald est d’un naturel prudent, Peggy est une fonceuse. Gérald est sérieux, Peggy rit tout le temps. Gérald se fait souvent du souci. Peggy, elle, ne s’en fait jamais ! Gérald et Peggy sont meilleurs amis. Les histoires touchantes et pleines de surprises de Gérald et Peggy véhiculent des émotions authentiques et jouent sur tous les ressorts de l’amitié.

Isabelle G.

Gérald et Peggy, Deux amis qui s’adorent !
Mo Willems
Mini BD kids, septembre 2018, 7€95

couverture_TimoLe jeune Timo fugue pour aller vivre l’aventure loin de son village. Naïf, il enchaîne les difficultés et libère une grosse bête à fourrure enfermée derrière une barrière magique. Les voilà désormais traqués par des féroces guerriers. Qu’a t-il déclenché ? Le drame semble inéluctable. Une aventure de fantasy médiévale qui jongle avec les codes du genre tout en apportant originalité et tension.

Gabriel R.

Timo, T.1 L’aventurier
Yohan Sacré, Jonathan Garnier
Le Lombard, Hors collection, août 2018, 13€99

Deux albums

couverture_Mon îleUne petite fille nous emmène sur son île, qu’elle modèle au gré de son imagination : tantôt baleine, ou koala, tantôt coquillage ou fleurs… autant de moments suspendus, doux, éblouissants ! Un album pour se promener dans son monde d’enfant !

Karine M.

Mon île
Stéphanie Demasse-Pottier et Seng Soun Ratanavanh
La Martinière jeunesse, février 2018, 14€50

couverture_Toubien ToumalToubien et Toumal sont jumeaux, comme leur nom l’indique le premier fait tout bien (presque maniaque) et l’autre tout mal. Album hilarant avec une opposition exagérée des deux comportements aussi bien par les illustrations que par le texte. Et c’est sans compter sur la chute finale … renversante !

Céline A.

Toubien toumal
Constance Verluca et Julien Hirsinger
Gallimard jeunesse, octobre 2018, 10€

Le bleu de la nuit… le bleu poésie !

Étiquettes

,

En pleine nuit, deux enfants quittent leur lit, s’habillent et rejoignent leurs parents, ils ont rendez-vous. C’est l’été, les grillons chantent et les odeurs d’iris et de chèvrefeuille embaument le jardin. Les quatre promeneurs traversent le village et la campagne à l’odeur d’herbe. Puis les lumières du village s’estompent et l’escapade nocturne se poursuit dans le sous-bois puis près d’un lac où se reflète la pleine lune. À présent il faut grimper sur les rochers. Le spectacle est au rendez-vous !

Une ode à la nature d’une grande finesse et élégance ! Le texte d’une grande richesse est ponctué de mots évoquant les odeurs et les sons présents autour de nos quatre promeneurs. Tous nos sens sont en éveil et le lecteur participe pleinement à cette balade sereine en compagnie de la famille. Les illustrations de la nuit dans une multitude de nuances de bleus ponctuées de touches de jaune pour la lumière des fenêtres, de la lampe torche, de la lune, des paysages traversés sont superbement maîtrisées à la manière de tableaux subtilement éclairés. De menus détails sont à observer, détails que l’on ne voit pas tout de suite à la première lecture et rien n’est laissé au hasard. Les animaux aussi profitent de cette balade familiale en toute sérénité.

Marie Dorléans a su éclairer la nuit magistralement. On ressent une grande quiétude, la puissance et la grandeur de la nature nous submergent. Du grand art tant par le texte que les magnifiques illustrations dans lesquelles on plonge pour ce rendez-vous que Marie Dorléans nous fait partager. Quel plaisir de se promener avec elle !

Un grand bonheur de lecture que l’on a tout de suite envie de prolonger par une nouvelle lecture et surtout pour renouveler ce moment si prodigieux ! Le lecteur a envie de partir en balade quand tout est calme et profiter de chaque moment offert par la nature. Un grand album pour toute la famille. Un moment de grâce et de poésie pur !

Le prix Landerneau Album Jeunesse a été décerné à Marie Dorléans, pour Nous avons rendez-vous. Elle a étudié les lettres et l’histoire de l’art avant d’étudier les arts décoratifs de Strasbourg dont elle est sortie diplômée en 2010. Elle a publié de nombreux albums parmi lesquels L’invité (Le Baron perché, 2011), La tête ailleurs (Le Baron perché, 2012), Course épique (Sarbacane, 2016), Odile ? (Seuil Jeunesse, 2017), Comment élever un Raymond (Sarbacane, 2018). Pour découvrir un peu plus cette talentueuse autrice/illustratrice vous pouvez l’écouter parler de son métier, de sa passion pour les histoires, les mots, et même lire un extrait d’un des ses titres phare : Course épique.

Chantal B.

Nous avons rendez-vous
Marie Dorléans
Seuil jeunesse, septembre 2018, 14€90