En Optimiste, à la colo ! (Voyager autrement ! 2/5)

Mots-clefs

,

En colonie ? Certains des bambins y ont droit ! C’est un moyen de partir, de découvrir, de rencontrer, de voyager autrement… Un peu peur ? Restons « optimiste », tout va bien se passer !couverture_La colonie des optimistes

À Sornettes-le-puits, la colonie de vacances accueille sa troupe saisonnière pour une semaine d’apprentissage de l’optimiste… le bateau ! Il y a Lili et son téléphone « greffé à la main », Terence le beau crooner aux lunettes noires, George-André, « monsieur ès planning », Brigitte et son doudou, et les monos Maxime et Marinette ! « Une sacrée brochette de spécimens »… Et puis, il y a Mica, c’est-à-dire Camille, un peu secrète, un peu rebelle. Elle n’aime pas tellement la vie en communauté, alors quand il s’agit de participer à un atelier en groupe… elle en profite pour se balader dans la forêt… « En même temps quand on a dit « quartiers libres », ça veut dire qu’on est libre ». La météo capricieuse ne permet pas de faire du bateau chaque jour, alors Mica se rend souvent en forêt, elle y fait des découvertes, une maison délabrée, un piano, un chat… et un vieil ermite très sage !C’est fantaisiste, c’est drôle, c’est tendre ! Les illustrations, l’histoire comme la narration. Cette bande de jeunes adolescents est bien campée par ces récitants qui ont prêté leurs voix à la lecture avec tout le ton nécessaire ! Il faut dire que les dialogues sont très bien écrits et très vivants. Le récit est agrémenté de chansons « djeun’s », pinçantes et charmantes. C’est un nouveau livre-cd d’Antoine Sahler, avec François Morel, Thomas de Pourquery, Olivier Saladin, Lucrèce Sassella… livre-cd que j’aime beaucoup car il a ce charme indescriptible des histoires qui laissent un sourire aux lèvres, un pincement dans le coeur et une larme à l’oeil. Car oui, l’histoire se finit bien, avec ces surprises que sait si bien faire la vie !

Extrait : lorsque Mica découvre le piano, regarde de plus près, elle n’avait jamais vu ça… Comment ça marche un piano ?

Du même auteur, La tête de l’emploi, que nous avions aussi beaucoup apprécié à sa parution, parce que ça parle de la vie des gens, simplement, que c’est frais, plein d’humour, de chanson et que ça fait du bien!

La colonie des optimistes
Antoine Sahler et Vincent Bourgeau
Actes sud junior, livre-cd, octobre 2016, 21€

Laura F.

Publicités

Sur la route de la soie… (Voyager autrement ! 1/5)

Mots-clefs

, ,

Le temps des vacances est avancé, les départs annoncés… On parle de promenades, de balades, de périples… Et pour voyager autrement, il y a toujours les livres ! Partons loin et différemment avec ce premier ouvrage !

Qu’elle raconte la nuit au Musée des confluences de Lyon ou l’heure bleue dans la nature, Isabelle Simler invite au voyage dans des atmosphères envoûtantes et incroyables !Ciels rouges embarque le lecteur de l’aube jusqu’au coucher du soleil sur la route de la soie. C’est l’histoire d’une entomologiste passionnée par les papillons qui se rend en Chine à la recherche de la « Princesse Papillon ». Sur les routes reculées du Sinjiang, elle va ainsi du matin au soir sillonner les paysages de dunes, de montagnes, de steppes, de vignes sous des ciels tous différents, tous resplendissants !

De ce voyage, l’entomologiste réunit des petits trésors, qui des spécimens rares, qui des contes chargés d’émotions de cette civilisation lointaine et méconnue, qu’elle retrace à la manière d’un carnet de croquis. Ils s’offrent au lecteur des planches détaillées et brillantes de ces « souvenirs ».

Car il s’agit là aussi d’un récit s’inspirant du long voyage de l’auteure-illustratrice dans ces contrées merveilleuses. Raconté à la première personne du singulier, la protagoniste semble avoir découvert là une immense beauté à l’autre bout de la planète… et la partage avec une infinie générosité.

C’est une quête intelligente et impressionnante qui s’offre à tous et que l’on aime à transmettre. Telle cette curiosité qui est propre aux voyageurs !Les éditions Courtes et longues ont réussi le pari avec cet album « à l’italienne » de raconter une belle histoire, de faire découvrir un pays et une tradition et de faire voyager autrement !

Ciels rouges est un ouvrage d’art, de très belle facture, à l’intention de tous !
Pour feuilleter quelques pages : http://www.cleditions.com/Ciels-rouges et visiter le site d’Isabelle Simler.

Ciels rouges, sur la route de la soie
Isabelle Simler
éditions Courtes et longues, mars 2017, 22€

Laura F.

Partir en livre… au cœur de Brindas

Mots-clefs

, ,

Partir en Livre, c’est aussi à Brindas !

Rendez-vous ce samedi 22 juillet  à 10h sur le parvis de la médiathèque.

Ensemble, nous partagerons le plaisir d’une petite promenade sous le soleil du matin : à l’ombre d’un arbre, sur l’aire de jeux ou la terrasse du Musée Théâtre Guignol, près d’une boulangerie ou d’un coiffeur, nous lirons et partagerons de jolies histoires, tendres, drôles ou fascinantes.

Un petit voyage à pieds et en mots, en toute simplicité, pour la joie du partage et la complicité magique qui jaillit lorsqu’une histoire nous relie….

En bonus pour tous les petits vacanciers littéraires présents samedi : des cadeaux surprises tout au long du parcours, des bonbons, des gâteaux et des boissons rafraîchissantes à l’arrivée !

Eté2017_PatchworkBrindasVenez nombreux !

Et pour prolonger l’expérience jusqu’à la fin de l’été, testez la lecture sous parasol à la médiathèque!

LogoMed2016
10 Montée du Clos
69126 Brindas
Facebook
Twitter

 

Charline A.

 

Partir en livre… à la piscine d’Oullins !

Mots-clefs

, ,

La 3ème édition de « Partir en livre, la grande fête du livre pour la jeunesse », organisée par le Centre national du Livre (CNL) commence aujourd’hui ! Lectures, jeux, des milliers d’évènements gratuits, partout en France ! Le livre sort de ses lieux habituels pour aller à la rencontre des enfants et des jeunes et leur transmettre le plaisir de lire.

À Oullins, ce sera jeu de l’oie géant ou les voyages extraordinaires de Jules Verne !

Entre deux plongeons, les enfants seront invités à lancer le dé et partir à la découverte de l’univers de Jules Verne. Pièges à déjouer, énigmes à résoudre, qui sera le premier à atteindre la dernière case ? Jeu tout public à partir de 7 ans.

Rendez-vous avec les bibliothécaires de la Mémo à la Piscine municipale de 15h à 17h, les :

  • Jeudi 20 juillet
  • vendredi 21 juillet
  • jeudi 27 juillet
  • vendredi 28 juillet

Lieu : Piscine municipale, 44 Grande rue Oullins.

Et vous, bibliothécaires, médiathécaires, éditeurs, libraires, que faites-vous hors de vos murs 😉 ?

Laura F.

Lire, écouter, voir : le livre-cd dans tous ses états… Voyage en Italie ! (6/6)

Mots-clefs

,

Final ! Dernier opus de la série « lire écouter voir »… Bellissimo ! Les mille et un voyages de Claudio Monteverdi ! Un livre-cd merveilleux ! Une plongée dans la Venise sérénissime ! UNA GRANDE BELLEZZA !Voici un conte musical de toute beauté sur la vie et l’oeuvre de Claudio Monteverdi, porté par un casting de rêve ! Écrit avec poésie par Carl Norac, récité avec humour et délicatesse par Michel Fau, mis en tableaux par Nathalie Novi ! Voilà qui en fait un livre-cd d’exception, onirique et de qualité pour les plus rêveurs d’entre nos grands enfants!

L’histoire : « Une nuit à Venise. Le jeune Carlo rencontre un Monteverdi un peu vieillissant, et lui demande de lui raconter ses voyages intérieurs et musicaux. Chaque rencontre est l’occasion d’un rêve musical qui ouvre un peu plus le coeur et l’esprit de cet adolescent un brin terre à terre. Celui-ci finit par entrevoir le secret de la musique au cours d’une séance d’alchimie, auquel le compositeur s’adonnait selon la mode de l’époque. »

C’est une plongée dans la Venise monteverdienne et rêveuse, en un XVIe siècle grandement passionné. Le récit se mêle aux madrigaux amoureux (petits poèmes chantés), à la musique de ballet, puis de théâtre ainsi qu’à la mélodie chantée d’une seule voix avec l’accompagnement instrumental. L’on découvre peu à peu la musique du maître, de l’originalité de ses chants jusqu’à l’invention de l’opéra ! À la suite du conte, de nombreux extraits de la musique de Monteverdi illustrent encore la découverte.

Les musiques sont somptueusement interprétées par les Arts Florissants. En complément, à la fin de l’ouvrage, les textes des poèmes chantés dans le conte sont en français et en italien, ce qui nous immerge un peu plus dans la culture. On trouve aussi une explication de l’époque et une biographie du compositeur.

Afin de compléter cette initiation, je vous invite à découvrir le Parcours EAC avec les Ressources sur Le Voyage de Claudio Monteverdi sur le site de la Philarmonie de Paris.

Quant aux illustrations de Nathalie Novi, elles sont autant de tableaux oniriques qui viennent enchanter les yeux, révélant l’atmosphère de la Venise d’alors. Les brumes emblématiques, le doux ressac des vagues sur les palais, les gondoles dans les ondes bleutées… Et les costumes ! Que de couleurs pour les velours, les taffetas, la soie, que de mouvements dans les drapés, les plis des étoffes ! C’est poésie, c’est enchantement !

Je remercie vivement les éditions Little Village de nous offrir ce plaisir et ce beau voyage en Italie !

1001 voyages de Claude Monteverdi
raconté par Michel Fau, écrit par Carl Norac
illustré par Nathalie Novi, interprété par Les Arts Florissants
Little Village, février 2017, 22€

 Laura F.

Lire, écouter, voir : le livre-cd dans tous ses états… Vivaldi pour toujours ! (5/6)

Mots-clefs

, ,

Quelle ne fut pas ma surprise à l’écoute du cd !!!!!! J’ai écouté et réécouté mille fois ce texte et ces musiques il y a 30 ans ! Le petit ménestrel, éditeur de talent, et un autre avant lui (je vous le dirais quand j’aurais mis la main sur ma cassette !) avaient publié ce conte dans les années 80.

Je vous livre ma surprise et mon plaisir à le réécouter (en faisant la part des choses bien sûr…). La qualité est indubitable et tangible. Le CD est remarquablement accompagné d’un livre à la facture belle et délicate. De toute beauté !! 🙂

L’histoire est inchangée : le roi Soleil voit sa fille dépérir de mélancolie et d’ennui… Cherchant à faire son bonheur, il pense à lui trouver un mari…! Voici qu’il invite quatre princes tous plus beaux et bon parti les uns que les autres. Elle passera une journée avec le prince Pêcher, le prince Cerise, le prince Érable et le prince Sapin… et se retrouvera désemparée devant cet embarras du choix… Tout est nécessaire à son bonheur : la jeunesse du printemps, la force de l’été, la sage douceur de l’automne et le calme puissant de l’hiver. C’est alors que naquirent les quatre saisons de la Terre.

Ce conte étiologique sur les saisons, est enchanteur, tant par le récit que par les sublimes peinture d’Aurélia Fronty. Les voix de la narratrice, Delphine Seyrig, comme celles des princes, sont fines et intelligibles, de bonne diction. Un épilogue, qui n’a pas été transcrit dans l’album, fait le parallèle entre les saisons et les âges de la vie. La musique de Vivaldi qui ponctue joliment les épisodes est jouée ensuite intégralement par un orchestre qui n’est étrangement pas nommé. A écouter et lire seul dès 8 ans ou en famille sans se lasser.

Et pour un plaisir nostalgique, la belle jaquette Vinyle du Petit Ménestrel ! 😉

Les quatre saisons
raconté par Delphine Seyrig, écrit par Claire Frédéric, musique Antonio Vivaldi,
illustrations d’Aurélie Fronty
Gautier-Languereau, octobre 2016, 22€90

Laura F.

Lire, écouter, voir : le livre-cd dans tous ses états… Somptueusement Versailles ! (4/6)

Mots-clefs

,

Suite de la sélection de livre-cd musicaux… Incontournable et somptueusement, la musique du siècle des lumières, Je serai le Roi soleil ! Jamais vu autant d’harmonie ! Tant de beautés pour les yeux, les oreilles, et l’esprit !

Retentissent les trois coups… lever de rideau !

Écrit par Claude Clément, « musicienne sans instrument », mais qui, des mots tirent une parfaite mélodie, ce conte musical est une histoire dans l’Histoire de France, incontournable, peu connue et intrigante… Dans le faste de la cour de Louis XIV, la voix de Didier Sandre se prête à merveille pour raconter les obstacles relevés par le jeune Léandre, danseur exceptionnel et naïf. Sa voix, tantôt joyeuse tantôt dramatique, fait vibrer le récit magnifique.

Je serai le Roi Soleil, réjouissant, remarquable, séduisant, et flamboyant ! Avec les belles toiles, les grands tableaux qu’offre Nathalie Novi au texte mis en page de façon discrète et élégante. Avec douceur, couleur et dorure, les pages défilent tel un ravissement pour les yeux !

Ainsi, se laisse-t-on porter jusqu’à « La nuit du Ballet Royal », musique de fin, que Sébastien Daucé, avec l’ensemble Correspondance, fait revivre pour la première fois depuis 360 ans ! Plusieurs pages documentées enrichissent le récit d’éléments historiques et musicaux sur la période du fastueux Louis XIV. Des extraits du cd sont à écouter sur LitteVillagemusic. La jeune maison d’édition Little Village offre un catalogue de qualité depuis 2015. livre_Je serai le roi Soleil !

 

Je serai le Roi Soleil a été récompensé par l’Académie Charles-Cros, académie fondée en 1947 par des critiques et des spécialistes du disque attribuant chaque année des distinctions très remarquées, les Prix du Disque de l’Académie Charles-Cros.

Et pour finir, laissons nos oreilles à l’enchantement et la magnificence du Concert Royal de la Nuit !

Je serai le Roi Soleil
Claude Clément et Nathalie Novi
raconté par Didier Sandre, interprété par l’Ensemble Correspondance
Little Village, novembre 2015, 22€

Laura F.

Lire, écouter, voir : le livre-cd dans tous ses états… Les aventures de Pinocchio dans le classique (3/6)

Mots-clefs

, , ,

Pinocchio, vous connaissez ? Assurément ! Et bien, dites-vous que vous allez le découvrir entièrement !!! Voici LE livre-cd des aventures de Pinocchio, en musique ! Cette nouvelle présentation nous a totalement bluffé, émerveillé, enchanté ! Soyez (re)curieux, laissez vous conter les « désastreuses, les pitoyables, les effroyables mésaventures d’un bout de bois » ! Captivant !

Fidèle au récit de Carlo Collodi paru en 1881, loin des contes de princesse et d’ogre de l’époque, cet enfant terrible de la littérature de jeunesse,ce Pinocchio nous enchante par son intensité, son dynamisme et sa modernité. Le parcours de vie de ce vulgaire morceau de bois transformé par Gepetto, vieil homme pauvre, très pauvre, en pantin farfelu et désobéissant, est des plus périlleux… et des plus captivants ! Pinocchio passe chaque épreuve comme une initiation qui va le mener à sa forme humaine… à quel prix ! Menteur et effronté, il oublie souvent politesse et reconnaissance, jusqu’à être dans l’impasse… comme au pays des jouets où « Pinocchio avait encore une fois pris la mauvaise décision ». Et au chapitre 10, c’est le terrible requin, où nous frissonnons à l’idée de perdre notre héros… quand tout à coup, la lumière fut !

À la manière d’une pièce de théâtre, Pinocchio est raconté à plusieurs voix. Deux narrateurs de la Comédie-française, Elsa Lepoivre et Elliot Jenicot, donnent vie à ce drame avec intensité. Une musique nouvelle composé par le chef Laurent Petitgirard convoque aussi Mozart, Vivaldi, Chopin, Ravel, Moussorgski… pas moins ! Que dire alors de la mise en images de Laetitia Le Saux ! qui ajoute aux personnages des effets de découpes rendant malice et tendresse.

« Fais pas çi, fais pas ça » somme Jacques Dutronc… en écho, on aimerait le dire à ce facétieux Pinocchio ! Qui, lorsque qu’il arrête de mentir, va se libérer ! Merveilleux !

Pinocchio, un conte d’Édouard Signolet, d’après Carlo Collodi,
illustré par Laetitia Le Saux
Didier Jeunesse, Un livre, un CD, octobre 2016, 23€80

Laura F.

Lire, écouter, voir : le livre-cd dans tous ses états… Georgia on our mind ! (2/6)

Mots-clefs

,

Georgia… un livre-cd qui nous met dans tous nos états… alors pour une fois, nous écrivons à quatre mains ! Et on peut dire que les avis convergent, divergent … Pour ou contre… Bientôt À Saute-livres mettra des A, des AA, des AAA (Ahah !)

Sérieusement, commençons par écouter…

 Tous mes rêves chantent

Voilà qui débute bien ! Et tout donne envie : le livre de belle facture, le casting de rêve depuis l’auteur Timothée de Fombelle, jusqu’à la narratrice Cécile de France, et l’illustrateur Benjamin Chaud… que dire ! Quelle couverture ! La crooneuse rousse attire l’oeil ! Enfin, c’est un projet en soutien à l’association SOS Villages d’Enfants avec la participation exceptionnelle d’Anny Duperey, marraine de l’association.

Seulement voilà, il y a des « hics »… et des « OH ! », voire des « Oui mais »…

Georgia, star de la chanson aujourd’hui, se souvient…
Georgia était alors petite fille : la vie lui avait pris ses parents, ses soeurs éparpillées aux quatre coins du pays ; elle vivait avec ses rêves pour pouvoir survivre dans sa réalité pas vraiment rose. Une nuit, elle entendit le son d’un violon, derrière le mur d’une épaisseur centenaire… Sam son voisin, étrange, bizarre, invisible…
Georgia, petite fille introvertie, qui porte un lourd secret et qui se fait un ami vieux de cent ans… ami qui lui apprendra à s’ouvrir aux autres.

Georgia c’est avant tout un livre CD dont on ne cesse de lire des critiques élogieuses : le texte, l’histoire, les interprètes… Et en plus, c’est pour une noble cause !
Oui mais voilà… Georgia c’est aussi « plombant ». À la première écoute, on a envie d’éjecter le CD (sans même être parvenu à la fin), de ranger le livre sur son étagère et de le laisser vivre sa vie de livres dans la bibliothèque, sans mise en avant, sans publicité aucune.
Oui mais non, parce que Georgia c’est quand même génial, puisque tout le monde le dit, l’écrit (le chante ?). Alors on continue, on insiste, on persiste : si on était en train de commettre un effroyable impair en passant à côté d’un objet prodigieux. C’est alors qu’enfin, comme touché par la grâce, au bout de la sixième écoute, on perçoit ce que les autres, avant nous, ont vu tout de suite ! Alors, soyons honnêtes c’est vrai qu’une fois la dixième piste passée, on arrive à sortir la tête de cette mélancolique mélodie, on accepte d’accompagner les rêves de Georgia, de reprendre avec les chanteurs les musiques que l’on commence à connaître par cœur, de participer aux duos de Sam et Georgia…
Oui mais voilà…, il aura fallu persévérer et se dire que, finalement, Georgia est un livre-CD dont le contenu reste dense… et loooonnnnggggg.

Certes, les longueurs à l’écoute…
Certes aussi, le propos grave…

Georgia, entre conte onirique et histoire à chansons, est toutefois une lecture sensible et émouvante. Prenons le livre : il recèle une écriture théâtrale, des respirations et des silences, ceux de Timothée de Fombelle qui raconte avec subtilité et grâce. Et l’illustration de Benjamin Chaud entre douceur et pitrerie d’une bande d’amis triste ou joyeuse ! Les chansons de poésies variées sont interprétés par des artistes de talents (Albin de la Simone, Emily Loizeau, Rosemary Standley, Alain Chamfort…). Avec aussi, plusieurs standards dont le Georgia on my mind… interprété par Ariane Moffat.

Dans nos esprits depuis quelques temps ce Georgia… et il le restera !
D’une enfance toute cassée, aller vers les autres, c’est se réparer.
Une sorte de résilience, somme toute.

Ainsi, les voici vives les émotions suscitées par Georgia ! En tout cas, un CD qui ne va pas sans le livre !

Afin de balancer nos propos, les interviews, avis et articles ne manquent pas sur la toile. Sélection :

Et Georgia a reçu des prix :

  • Pépite 2016 du meilleur livre jeunesse au Salon du livre jeunesse de Montreuil – Catégorie: moyens.
  • Coup de cœur de l’académie Charles Cros 2016.

Georgia, tous mes rêves chantent
Timothée de Fombelle, illustré par Benjamin Chaud, raconté par Cécile de France. Une production imaginée et réalisée par l’Ensemble Contraste.
Gallimard jeunesse musique, novembre 2016, 24,90 €.

Alice-Anne M.
Laura F.

Lire, écouter, voir : le livre-cd dans tous ses états… Gigi, c’est chic ! (1/6)

Mots-clefs

,

Mélomanes ! à vos oreilles ! et à vos yeux !

Honneur à la musique et aux livres-cd cette semaine. Une sélection de livres audio pour tous ! La musique et les chansons pour le plaisir des sens !

Commençons par un conte musical, l’histoire de Gigi, reine de la mode, un livre CD très réussi qui nous raconte l’histoire de Gigi, qui rêve de devenir une grande créatrice de mode… Et évidemment, rien ne va se passer simplement.

Un voyage dans le temps, ça vous dit ? Le fil à coudre, le mètre et les ciseaux en poche c’est parti !

Orpheline montmartroise qui se rêve styliste, Gigi séduit la créatrice de mode de la vénérable maison Grandchamp, mais quand l’inspiration lui manque, elle désespère de conserver sa place. Un cadeau magique va lui offrir des évasions dans le passé, où elle croisera Joséphine Baker, Coco Chanel, Marie-Antoinette, et découvrira l’amour.

Lue et chantée par Julie Depardieu, avec le concours de Philippe Katerine, cette fantaisie inspirée et joyeuse est accompagnée par les chansons écrites aussi par Philippe Eveno, auteur-compositeur renommé,  qui a écrit pour de grands chanteurs français et qui aime assurément le chic parisien !

Aussi pour le plaisir des yeux, feuilletez vite Gigi sur le site de l’illustratrice Charlotte Gastaut qui nous émerveille par l’élégance et la finesse de son style… de dessin !

Et c’est sans oublier vos oreilles : extrait de trois minutes sur le soundcloud « Lire dans le noir », De Montmartre à Montparnasse, y’a pas à dire, c’est là que ça se passe !

Bon voyage !

Gigi Reine de la Mode
Philippe Eveno, Charlotte Gastaut
Julie Depardieu et Philippe Katherine
Actes Sud junior, novembre 2016, 21€
Durée du CD : 47 min

Laura F.