Un manoir, cent mystères… c’est pour Cerise !

Étiquettes

,

Cerise nous ouvre son jardin secret pour la quatrième fois.

couverture_Les carnets de CeriseTout démarre au mieux dans ce tome : Cerise vient de fêter ses 12 ans en compagnie de ses inséparables amies Line et Erica. Avec sa mère, les relations s’améliorent. Elle lui a même offert, à elle, la reine des mystères, un séjour au bord de l’océan pour visiter le “Manoir aux cent mystères” et résoudre l’énigme proposée. Une belle complicité les unit lorsqu’elles s’élancent toutes les deux à l’assaut des indices. Mais bientôt, l’histoire bascule et la réalité les rattrape… livre_Les carnets de Cerise tome 4C’est un tel bonheur de retrouver Cerise et les personnages si attachants qui gravitent autour d’elle (sa maman, Mme Desjardins, Line, Erica, Michel).livre_Les carnets de Cerise tome 4

Ouvrez grand les yeux (les dessins et les couleurs sont toujours à tomber !), et plongez dans cette nouvelle aventure à la bonne odeur iodée de l’océan. livre_Les carnets de Cerise tome 4Il y aura du mystère, de l’amour, de l’art, de la piraterie, de nouvelles amitiés mais aussi beaucoup d’émotions : la mélancolie et la colère  grandissent dans le cœur et le corps de Cerise. Son père serait-il la plus grande et la plus douloureuse énigme de sa vie ?

J’attends impatiemment le cinquième tome et j’envie ceux qui n’ont pas encore ouvert un de ces carnets. Vous ne savez pas le bonheur qui vous attend !

Les carnets de Cerise tome 4 : La déesse sans visage
Joris Chamblain, Aurélie Neyret, Soleil (collection Métamorphose), janvier 2016, 15,95€.

Charline A.

Enquête en terroir inconnu…

Étiquettes

,

Partez à la rencontre de Léa !

ouverture_Qui veut la peau de Barack et AngelaCette jeune fille au caractère bien trempé et à la langue bien pendue nous emmène dans une aventure familiale (Léa et ses parents),  bucolique (Cotentin oblige), animalière (enlèvement de mouton) et désopilante (« Je suis chiffonnée comme la boulette » de la page 92 n’est qu’un exemple parmi des dizaines !). livre_Qui veut la peau de Barack et Angela ?Heureusement que les vacances commencent mal pour Léa ! Si elle n’avait pas vomi son taboulé dans la voiture, si elle n’avait pas boudé, si elle n’avait pas commencé par s’ennuyer à cent sous de l’heure en regardant la pluie tomber, si elle ne s’était pas disputée avec ses parents et si elle ne leur en avait pas voulu au point de s’enfuir de sa maison de vacances, elle n’aurait jamais découvert ce hangar et n’aurait jamais été témoin d’une étrange scène…
Bref, accrochez-vous, à partir du chapitre 7, Léa mène l’enquête, s’approprie les codes et le vocabulaire du polar et c’est vraiment  jubilatoire !

Qui veut la peau de Barack et Angela ?, Guillaume Nail
Rouergue, octobre 2016, 9€.

Charline A.

Polar et préhistoire…

Étiquettes

, , ,

Tournez la page, entrez dans la grotte et laissez-vous surprendre par cette enquête archéologique…

couverture_Le plus vieux meurtre du monde

Valentine passe le week-end avec son père archéologue. Avec son équipe, il fouille et étudie actuellement une grotte de l’époque du Magdalénien.

À l’intérieur, une tombe révèle un cadavre dont le crâne est perforé de trois trous. La mort est suspecte… S’agirait-il du plus vieux meurtre du monde ?

14 000 ans après, Valentine se penche sur cette énigme. Même si ce n’est pas  du goût de tout le monde, Valentine glane des indices et est assez maline pour déjouer les pièges qu’on lui tend… pour la plus grande fierté de son papa.

Quelle bonne idée de mêler polar et préhistoire ! Résoudre une énigme aussi vieille procure un certain plaisir.

Le plus vieux meurtre du monde
Pascal Prevot, Églantine Ceulemans
Milan poche (cadet. Polar !), juin 2016, 5€70

Charline A.

Le Club de la pluie, le retour !

Étiquettes

,

A Saint-Malo, le  festival du livre se prépare.

ouverture_Le Club de la pluie contre Satin-NoirDe grands auteurs sont réunis pour cette fête. Même Jerry Austen, l’ex-cambrioleur plus connu sous le nom de Satin-Noir sera de la partie ! livre_Le Club de la pluie contre Satin-NoirRose est surexcitée à l’idée de pouvoir participer à cet événement et Nadget est déjà toute à sa mission : décrocher une dédicace de l’auteur préféré de son frère Saladin.  livre_Le Club de la pluie contre Satin-Noir
La fête bat son plein lorsque d’étranges disparitions troublent la manifestation et sème la panique chez les écrivains.  Le coupable est vite trouvé, les méfaits sont tous signés Satin-Noir…
Enquête résolue ? Ce n’est pas ce que pense le Club de la pluie, qui trouve de nouveau l’occasion de se réunir pour mener l’enquête. Cette fois, il aura même l’aide précieuse de Wendy, la fille d’un écrivain, ravie de trouver des amis et de s’occuper un peu.
J’aime la douce fantaisie de l’écriture de Malika Ferdjoukh. Et puis il y a le pep’s des dialogues et les personnages toujours attachants. Pour tout cela, c’est un plaisir de lire cette auteure.
Tous les ingrédients d’une enquête en bonne et due forme sont présents. Le Club de la pluie a encore de belles heures devant lui.

Le Club de la Pluie contre Satin-Noir, Malika Ferdjoukh
Ecole des loisirs, octobre 2016, 9€

(Sélection Prix Quais du polar jeunesse 2017)

Charline A.

Semaine Quais du Polar ! Les nominés sont…

Étiquettes

,

Le festival international Quais du Polar se tiendra à Lyon du 31 mars au 2 avril et la littérature policière jeunesse n’est pas oubliée ! Quais du polarVoyez vous-même la programmation jeunesse de la manifestation en détails à partir de la page 95 : http://www.quaisdupolar.com/le-festival/programme/

couverture_Dix minutes à perdreUn prix sera même décerné à un polar jeunesse. En 2016, Dix minutes à perdre de Jean-Christophe Tixier était consacré. Chaque jour de cette semaine, je vous propose de découvrir un des cinq titres en lice. Pour la proclamation officielle des résultats, il faudra attendre le samedi 1er avril…

En attendant, vous pouvez toujours vous amuser à traquer l’indice qui vous dévoilera lequel de ces livres est l’élu de mon cœur !

Pour l’édition 2017, les nominés au Prix Quais du polar jeunesse sont :

Énigme au grand stade, Danielle Thiéry, Syros jeunesse (Souris noire), février 2016, 6,35€.

Les carnets de Cerise tome 4 : La déesse sans visage, Joris Chamblain, Aurélie Neyret, Soleil (collection Métamorphose), janvier 2016, 15,95€.

Qui veut la peau de Barack et Angela ?, Guillaume Nail, Rouergue, octobre 2016, 9€.

Le plus vieux meurtre du monde, Pascal Prevot, Églantine Ceulemans, Milan poche (cadet. Polar !), juin 2016, 5,70€.

Le Club de la pluie contre Satin-Noir, Malika Ferdjoukh, École des loisirs (Neuf), octobre 2016, 9€.

À demain…

Charline A.

Et plouf… La piscine magique !

Étiquettes

,

Quelle farce ! Un album génial et drôle à se tordre de rire…
mais une fin à tordre le nez… Une blague d’éditeur ? Assurément.

C’est l’histoire d’une piscine magique dans laquelle on saute en faisant un voeu ! Et l’eau du bain se transforme à souhait… Bien sûr, cela attire les convoitises et fait jaser le voisinage ! Alors Roi Lion, propriétaire de la dite piscine, en a assez. Un beau matin, il annonce à la volée l’invitation royale à une divine trempette. Seul conseil : être chic. Oui monsieur le Roi va trier ses invités sur le volet. Dresscode oblige, tous les animaux se font beaux en maillot ! Huit seulement sont choisis… et plouf dans l’eau « parfum », « miel »… au bonheur de chaque animal. Vous devinez lesquels ? Non ? Vous verrez ! Jusqu’au dernier, le marabout qui choisit l’eau pure en toute sagesse, les animaux s’en donnent à coeur joie, ce qui a le don d’agacer au plus haut point sa majesté la Reine Lionne, snob et prétentieuse… seulement voilà, sur le plongeoir, elle choit,  elle chute… et dit « C….e »!

Oui mais voilà, je ne peux en dire plus… « Les fins ne se révèlent pas » dit-on… simplement, la réaction des enfants en dit plus et fait prendre conscience que oups… la dernière page de garde est couleur bleue « piscine » ! Un défaut ? Presque…  relevé par les enfants qui disent en choeur « euh, elle devrait être marron, non ? »

On apprécie tant et plus les éditions Didier jeunesse, qu’on leur laisse le bénéfice du doute. Tout est réussi dans cette farce cocasse qui se déroule comme une pièce de théâtre. Le registre de langage et les jeux de mots de Carl Norac sont divins, les illustrations expressives et gaies de Clothilde Delacroix s’unissent joyeusement pour le plaisir de rire !

Clap de fin ! certes, en bleu… mais cela sied quand même à l’eau d’un bon bain !

La piscine magique
Carl Norac et Clothilde Delacroix
Didier jeunesse, février 2017, 12€50

Laura F.

 

De la fragilité de l’intime, l’illustratrice Audrey Calleja expose au Kiosque

Étiquettes

Et l’intimité surgit… c’est le titre de l’exposition des travaux d’Audrey Calleja, au Kiosque, la Médiathèque d’Andrézieux-Bouthéon, tout près, dans la Loire. 

On vous le recommande vivement… suivez le fil rouge !

Audrey Calleja est illustratrice, professeur et auteure. Elle vit à Lyon. Diplômée de l’École des Beaux-Arts de Saint-Étienne, elle a publié une dizaine d’ouvrages et travaille également pour la presse. Ses oeuvres originales sont vendues à la Galerie Robillard à Paris, à l’Illustre Boutique ou encore à la Maison en carton. À Saute-livres avait eu le plaisir de travailler avec Audrey pour le projet Envols d’enfance.

Son univers est poétique, doux, fantaisiste… il est de papiers, de formes, de fleurs, de tissus… Son dessin est fin, délicat, sensible… Avec elle, on est dans le beau, le sincère, la douceur… un travail personnel et intime.

Et l’on voit surgir cette intimité dans l’exposition présentant matériaux, esquisses, croquis et planches originales d’Audrey, autour de l’album Sin le veilleur en particulier.

Avec son trait fin et simple, il y a une histoire touchante, qui va au bord des émotions, qui dit l’amitié aidante et réconfortante. Et l’apaisement…

Le Kiosque propose quelques-uns de ses livres, qui se découvrent aussi aux éditions du Rouergue, au Poisson Soluble, chez Actes Sud, etc. et sur le site d’Audrey.

Une visite commentée est proposée par les bibliothécaires. Jusqu’au vendredi 7 avril – Gratuit – à 45 min de Lyon. Horaires

Laura F.

Exposition de dessins, Ilya Green à l’oeuvre !

Étiquettes

Il y a quelques semaines, nous vous parlions d’une rencontre d’exception, ça se précise ! Voici venir Ilya Green à St-Genis-Laval !

« L’enfance rêvée » titre l’exposition ! Tout un programme !

L’exposition propose les dessins originaux de l’illustratrice, grâce à la Galerie Robillard de Paris. Il est tellement heureux et rare de voir des originaux ! Précipitez-vous ! dès samedi jusqu’au 15 avril !

« L’enfance rêvée », des visages mutins, les yeux grands ouverts sur le monde, tels sont les enfants imaginés par l’illustratrice Ilya Green. Son univers poétique et délicat laisse rêveur… Papiers découpés, crayons de couleur, mine de plomb. Ilya Green joue avec les techniques autant que les motifs. Cette exposition vous propose de découvrir les coulisses de son travail et rassemble une large sélection de ses plus belles illustrations issues d’albums comme Mon arbre, Le Masque, Voilà voilà, Ours et gouttes

Pour plus d’information, contactez la Médiathèque B612 ou visitez leur site !

Laura F.

Hommage… Jean-Hugues Malineau l’amoureux des mots

Étiquettes

Sur mon poignet nu
Un papillon jaune
Je n’ose plus respirer

Le papillon jaune fut de passage ce jeudi 9 mars 2017 : Jean-Hugues Malineau est parti avec lui… « Auteur, poète, éditeur typographe artisan, anthologiste, professeur, fin connaisseur de l’histoire du livre pour enfants, collectionneur de livres rares, créateur d’expositions, infatigable colporteur et animateur d’ateliers d’écriture, Jean-Hugues Malineau a su tout inventer pour transmettre sa passion de lire, d’écrire et de poétiser la vie. »  son éditrice chez Albin Michel.

Il a écrit près de 120 ouvrages de poésie et presque autant d’albums et de pop-up. Fervent transmetteur de sa passion, il apportait la couleur aux mots, la subtilité à la parole, mêlant la poésie d’antan et la poésie contemporaine.

Ses poèmes sont et resteront toujours un émerveillement, un bonheur.

Ne penser à rien
et se laisser surprendre
par un papillon

http://jhmalineau.free.fr/

« Jean-Hugues, infatigable combattant de l’éveil au poème » Alain Serres fondateur des éditions Rue du monde

Nous allons poursuivre, Monsieur Malineau, et dire vos poèmes, et continuer l’histoire…

Des poèmes de toutes les couleurs
illustrations de Julia Chausson
Albin Michel Jeunesse, 2016

Quand les poètes s’amusent
illustrations de Pef
Albin Michel Jeunesse, 2014

Mon livre de haïkus à dire, à lire
et à inventer
illustrations de Janik Coat
Albin Michel Jeunesse, 2012

Petits haïkus des saisons
avec les oeuvres des grands peintres
L’école des loisirs, 1996

Laura F.

Ma planète…. à visiter assurément !

Étiquettes

, ,

Emmanuelle Houdart nous invite à nouveau dans son univers foisonnant de couleurs et de détails : un petit garçon présentant sa nouvelle planète avec fierté ! Suivez-le !

ma-planete-couv-752x1024L’auteure a dit un jour : « Il s’est passé un tas de trucs merveilleux et épouvantables dans ma vie, comme dans celle de tout le monde. Et c’est ça que je dessine, du merveilleux et de l’épouvantable. »

On lui connaît un univers tout particulier. Emmanuelle Houdart a signé une quarantaine de livres pour la jeunesse, dont L’abécédaire de la colère (Thierry Magnier), Les Voyages merveilleux de Lilou la Fée (Actes Sud), Saltimbanques (Thierry Magnier), ou l’avant-dernier chez les Fourmis rouges, Abris.

Emmanuelle Houdart dessine avec générosité et tendresse. De plus en plus. Ses albums chez Les Fourmis rouges donnent des signes d’apaisement. Tout en restant foisonnant d’imagination!

L’histoire : Un jeune garçon raconte son arrivée sur une étrange planète peuplée de « monstres », les terriens. Adopté par un couple, il s’intègre à merveille à sa nouvelle belle famille si bien qu’il interpelle : « Je ne sais pas comment est votre vie, mais la mienne est EXTRAORDINAIRE ».

ma_planete_7-1024x702ma_planete_8-1024x702C’est joyeux, c’est fin, c’est merveilleux !

Une justesse dans les mots accompagne la malice du jeune héros qui emmène son lecteur dans un univers fantasque, tout en rêve et en finesse. Le garçon est un enfant certes, mais tout est question de regard… Comme si Emmanuelle Houdart livrait dans son album, une clé, un message pour vivre. Le sien sans doute…

Une façon de voir la vie : s’émerveiller de chaque chose !

Ma planète
Emmanuelle Houdart
éditions Les fourmis rouges, octobre 2016, 17€90

Laura F.ma_planete_5-1024x702