Étiquettes

,

Jean Leroy nous régale une nouvelle fois avec le retour de Gros ours. Un album accessible dès deux ans où les questions alimentaires trouvent leur réponse dans la créativité et l’amour !

Paulo, le petit poussin, refuse de manger du pain dur ce matin. Paulette, sa maman poule, se trouve à bout d’arguments. Gros ours tente à son tour de faire entendre raison à Paulo, mais en goûtant lui-même au pain dur, il doit reconnaître que ce n’est pas bien folichon…. Il a alors la lumineuse idée d’agrémenter la recette… pour le grand plaisir du poussin.

L’amour rend créatif, c’est bien connu… en cuisine tout du moins ! Créatif et généreux, Gros ours l’est assurément. Mais l’histoire va plus loin : elle nous montre un ours impliqué dans l’éducation d’un enfant qui n’est visiblement pas le sien (cf. Si vous l’avez raté : Papa Poule, du même auteur).

Derrière le refus de Paulo se dessine en filigrane la question de la famille recomposée et le rôle de chacun. Ce quotidien familial est joliment illustrée par Giulia Bruel, qui allie l’efficacité d’un trait simple cerné de noir à des couleurs éclatantes. Et quel plaisir de voir un mâle « grand et fort » en tablier ! La chute est pleine de tendresse… on en reprendrait bien un bol nous aussi !

Myriam G.

La recette du gros ours
Jean Leroy et Giulia Bruel
L’école des loisirs, mars 2020, 11€