Mots-clefs

,

Georgia… un livre-cd qui nous met dans tous nos états… alors pour une fois, nous écrivons à quatre mains ! Et on peut dire que les avis convergent, divergent … Pour ou contre… Bientôt À Saute-livres mettra des A, des AA, des AAA (Ahah !)

Sérieusement, commençons par écouter…

 Tous mes rêves chantent

Voilà qui débute bien ! Et tout donne envie : le livre de belle facture, le casting de rêve depuis l’auteur Timothée de Fombelle, jusqu’à la narratrice Cécile de France, et l’illustrateur Benjamin Chaud… que dire ! Quelle couverture ! La crooneuse rousse attire l’oeil ! Enfin, c’est un projet en soutien à l’association SOS Villages d’Enfants avec la participation exceptionnelle d’Anny Duperey, marraine de l’association.

Seulement voilà, il y a des « hics »… et des « OH ! », voire des « Oui mais »…

Georgia, star de la chanson aujourd’hui, se souvient…
Georgia était alors petite fille : la vie lui avait pris ses parents, ses soeurs éparpillées aux quatre coins du pays ; elle vivait avec ses rêves pour pouvoir survivre dans sa réalité pas vraiment rose. Une nuit, elle entendit le son d’un violon, derrière le mur d’une épaisseur centenaire… Sam son voisin, étrange, bizarre, invisible…
Georgia, petite fille introvertie, qui porte un lourd secret et qui se fait un ami vieux de cent ans… ami qui lui apprendra à s’ouvrir aux autres.

Georgia c’est avant tout un livre CD dont on ne cesse de lire des critiques élogieuses : le texte, l’histoire, les interprètes… Et en plus, c’est pour une noble cause !
Oui mais voilà… Georgia c’est aussi « plombant ». À la première écoute, on a envie d’éjecter le CD (sans même être parvenu à la fin), de ranger le livre sur son étagère et de le laisser vivre sa vie de livres dans la bibliothèque, sans mise en avant, sans publicité aucune.
Oui mais non, parce que Georgia c’est quand même génial, puisque tout le monde le dit, l’écrit (le chante ?). Alors on continue, on insiste, on persiste : si on était en train de commettre un effroyable impair en passant à côté d’un objet prodigieux. C’est alors qu’enfin, comme touché par la grâce, au bout de la sixième écoute, on perçoit ce que les autres, avant nous, ont vu tout de suite ! Alors, soyons honnêtes c’est vrai qu’une fois la dixième piste passée, on arrive à sortir la tête de cette mélancolique mélodie, on accepte d’accompagner les rêves de Georgia, de reprendre avec les chanteurs les musiques que l’on commence à connaître par cœur, de participer aux duos de Sam et Georgia…
Oui mais voilà…, il aura fallu persévérer et se dire que, finalement, Georgia est un livre-CD dont le contenu reste dense… et loooonnnnggggg.

Certes, les longueurs à l’écoute…
Certes aussi, le propos grave…

Georgia, entre conte onirique et histoire à chansons, est toutefois une lecture sensible et émouvante. Prenons le livre : il recèle une écriture théâtrale, des respirations et des silences, ceux de Timothée de Fombelle qui raconte avec subtilité et grâce. Et l’illustration de Benjamin Chaud entre douceur et pitrerie d’une bande d’amis triste ou joyeuse ! Les chansons de poésies variées sont interprétés par des artistes de talents (Albin de la Simone, Emily Loizeau, Rosemary Standley, Alain Chamfort…). Avec aussi, plusieurs standards dont le Georgia on my mind… interprété par Ariane Moffat.

Dans nos esprits depuis quelques temps ce Georgia… et il le restera !
D’une enfance toute cassée, aller vers les autres, c’est se réparer.
Une sorte de résilience, somme toute.

Ainsi, les voici vives les émotions suscitées par Georgia ! En tout cas, un CD qui ne va pas sans le livre !

Afin de balancer nos propos, les interviews, avis et articles ne manquent pas sur la toile. Sélection :

Et Georgia a reçu des prix :

  • Pépite 2016 du meilleur livre jeunesse au Salon du livre jeunesse de Montreuil – Catégorie: moyens.
  • Coup de cœur de l’académie Charles Cros 2016.

Georgia, tous mes rêves chantent
Timothée de Fombelle, illustré par Benjamin Chaud, raconté par Cécile de France. Une production imaginée et réalisée par l’Ensemble Contraste.
Gallimard jeunesse musique, novembre 2016, 24,90 €.

Alice-Anne M.
Laura F.

Publicités